• Contrat signé avec:
    Les Hospices Civils de Lyon

 

  • Investigateur principal :
    Benoît You

hPG80 est un biomarqueur pour les patients traités pour un cancer gastro-instestinal

Une étude rétrospective sur la cohorte BIG-RENAPE

Dernière mise à jour: 3 août 2020

1

Contexte scientifique

Il est nécessaire de disposer d'un indicateur précoce des bénéfices cliniques capable de comprimer le délai nécessaire à l'évaluation des nouveaux traitements (1).

 

De plus, la carcinomatose péritonéale fréquemment développée par les patients atteints de cancer gastro-intestinal est mal évaluable par l'imagerie conventionnelle (2).

 

En outre, les critères morphologiques traditionnels RECIST ne sont pas adéquats pour évaluer l'efficacité des traitements avec des médicaments anti-angiogéniques (3).

 

Des stratégies pouvant aider à caractériser les changements de taille de la tumeur ou l'efficacité du traitement en cours de traitement doivent être développées. Si certains marqueurs sériques (biopsie liquide) se révélaient être des marqueurs de substitution de l'efficacité du traitement, ils pourraient être utilisés pour identifier les patients qui bénéficient le plus du traitement ou qui pourraient être candidats à une chirurgie itérative (4). 

2

hPG80, Le nouveau biomarqueur sanguin

Condition non-pathologique

hPG80 n'est pas détectée dans le sang de patients sains

Lorsque la progastrine est transformée en gastrine, c’est la gastrine qui est libérée par les cellules.

Lorsque la gastrine est produite par les cellules G de l'antre de l'estomac, elle joue son rôle pour contrôler les sécrétions acides pendant la digestion.

Condition pathologique

hPG80 est détectée dans le sang des patients atteints de cancer

Lorsque la progastrine n'est pas maturée en gastrine, elle est libérée des cellules en tant que telle et nommée hPG80.

 

Cela n'arrive que dans les cellules tumorales, quelle que soit la cellule tumorale : la progastrine devient une protéine circulante, hPG80, qui peut être détectée dans le sang des patients atteints de cancer.

3

Objectif

Évaluation de la facilité d'utilisation de hPG80 dans le cadre du suivi de la chirurgie. 

4

Patients

Patients enregistrés dans la base de données prospective du projet BIG-RENAPE, NCT02823860 (Lyon, FRANCE). Les données biologiques ont été extraites de la base de données.

 

L'analyse a été effectuée dans les locaux du HCL Lyon Sud (Pierre-Bénite, FRANCE).

 

194 patients présentant des atteintes péritonéales dues à des cancers gastro-intestinaux, traités avec des schémas de chimiothérapie péri-opératoire et de chirurgie cytoréductive. 

 

Des échantillons de sang ont été prélevés à l'inclusion (n=194) et entre 8 et 24 heures après la chirurgie cytoréductive, réalisée avec ou sans chimiothérapie intrapéritonéale hyperthermique (HIPEC) (n=85).

5

Résultats

Dans cette cohorte, hPG80 médiane a diminué de manière significative de 3,08 à 1,57 pM[AP1] entre l'inclusion et la période post-opératoire, p<0,0001 avec le test de Mann-Whitney bilatéral non apparié. 

 

Les courbes individuelles ont montré que 74,2 % des patients avaient une diminution du titre de hPG80 >25 %. Les autres patients ont connu des concentrations stables (16,1 % des patients), ou des augmentations du titre de hPG80 >25 % (9,7 % des patients). 

6

Conclusion

hPG80 est un bon biomarqueur pour les patients atteints de carcinomatose péritonéale afin d'évaluer l'efficacité de la chirurgie.

 

Les taux sont considérablement réduits après l'opération et le suivi individuel montre que la présence de hPG80 dans le sang peut remettre en question le caractère minime de la maladie résiduelle. 

Ces résultats ont été publiés dans You et al, EBioMedicine, 2020.

7

Bibliographie

1. Kola I, Landis J: Can the pharmaceutical industry reduce attrition rates? Nat Rev Drug Discov 3:711-5, 2004.


2. Laghi A, Bellini D, Rengo M, et al: Diagnostic performance of computed tomography and

magnetic resonance imaging for detecting peritoneal metastases: systematic review and meta-analysis. 

Radiol Med 122:1-15, 2017.

3. Nishino M, Jagannathan JP, Krajewski KM, et al: Personalized tumor response assessment in the era of molecular medicine: cancer-specific and therapy-specific response criteria to complement pitfalls of RECIST. AJR Am J Roentgenol 198:737-45.

4. McMullen JRW, Selleck M, Wall NR, et al: Peritoneal carcinomatosis: limits of diagnosis and the case for liquid biopsy. Oncotarget 8:43481-43490, 2017.

5. You B, Mercier F, Assenat E, et al : The oncogenic and druggable hPG80 (Progastrin) is overexpressed in multiple cancers and detected in the blood of patients. EBioMedicine 51:102574, 2020.

IT'S TIME TO CONTROL CANCER*

* IL EST TEMPS DE VAINCRE LE CANCER

Il a été démontré que la hPG80 (Progastrine circulante) est produite par toutes les cellules cancéreuses à tous les stades, mais en quantités 100 à 1000 fois plus élevées par les cellules souches cancéreuses considérées comme les principales responsables des récidives et des métastases.

 

La hPG80 est libérée de la tumeur et devient détectable dans le sang, faisant de la hPG80 le seul biomarqueur sanguin qui détecte non seulement la présence mais également l'activité de la tumeur.

 

16 cancers différents ont été testés, les 16 étaient positifs. Sur ces 16 cancers, 11 ont été publiés à ce jour.

 

La détection et le dosage de la hPG80 peuvent fournir aux médecins de nouvelles informations qui peuvent les aider dans :

  • L'évaluation de l'efficacité du traitement

  • L'évaluation du risque de récidives

  • L'évaluation du risque de maladie résiduelle minimale (MRD)

  • Le diagnostic des cancers sans biomarqueur et des populations à risque, afin de détecter suffisamment tôt la tumeur, facilement localisable dans ces populations.

ECS Progastrin est une filiale de Progastrine Invest SCSp (Fond de financement de la lutte contre le cancer)  11 côte d'Eich, L1450, Luxembourg - Grand-Duché du Luxembourg

PRINCIPALES IMPLANTATIONS  :

 

  • LUXEMBOURG

  • SUISSE

  • FRANCE

  • EMIRATS ARABES UNIS

  • ÉTATS UNIS D'AMÉRIQUE

PRINCIPALES ENTREPRISES :

  • ECS PROGASTRIN

  • ECS PROGASTRIN LAB

  • PROGASTRIN MANUFACTURING

  • PROGASTRINE ET CANCERS

  • EUROBIODEV

Progastrine Invest SCSp et ses filiales:

  • se concentrent sur l'innovation dans le diagnostic, la localisation, le suivi et le traitement du cancer,

  • détiennent les droits sur le premier test de détection et de dosage de hPG80 (Progastrine circulante) désormais disponible,

  • détiennent les droits sur le projet de thérapie contre le cancer avec un anticorps anti-hPG80.

 

Pour des raisons éthiques et par respect pour les praticiens, les établissements de santé, les populations et les réglementations en vigueur dans tous les pays où ils opèrent, Progastrine Invest SCSp et ses filiales accordent une extrême attention aux informations qu'ils fournissent publiquement.

 

La direction des filiales de Progastrine Invest SCSp et leur comité scientifique rappellent que seules les informations publiées sur les supports de communication officiels des sociétés du groupe peuvent être considérées comme confirmées et autorisées.

© 2015-2021 ECS-Progastrin ® - Tous droits réservés